Rymdkapsel

Bon, OK. Celui là j’ai été le chercher un peu loin.

Rymdkapsel est un jeu de stratégie « minimaliste » développé par Martin Jonasson qui est sorti sur le PS Store et prévu sur iOS et Android.

Le but du jeu est de construire une station spatiale et l’étendre afin de capturer tous les monolithes qui vous rapporteront divers bonus pour finir le niveau.
Pour cela, à vous de repartir vos péons par rôles : ressources, bouffe, construction, recherche et défense. Car, oui ; vous devrez faire face aux vagues régulières d’ennemis qui manifestement vous en veulent.

Minimaliste ?

Et ouais.
Si on a bien un reproche à faire aux jeux de stratégie mobiles (en dehors de l’aspect « on prend les joueurs pour des pigeons en leur faisant payer pour des cheat-codes ou du contenu inutile »), c’est imprécision des gestes et le bordel qu’il peut y avoir sur l’écran, due à sa petitesse.
Ici, pas de chichis. Il n’y a pas de sélection hasardeuse. Il y a juste besoin de glisser son doigt vers un rôle pour qu’un soldat l’assure automatiquement. Le jeu est donc volontairement minimaliste dans ses mécanismes pour une parfaite adaptation sur mobile

Le deuxième aspect minimaliste réside dans les graphismes. Les ennemis sont des triangles rouges, vos soldats des bâtonnets blancs.
Les différents bâtiments une une couleur qui leur est propre en fonction de leur rôle, et sont en forme de pièce de Tetris (générée aléatoirement). Il faudra donc user d’optimisation pour réduire les distances que les soldats doivent parcourir et les surfaces à défendre.

Peu nombreux sont ceux qui dispose d’une PS Vita ou d’un mobile Sony compatible PS Store ; mais la future sortie du jeu sur les systèmes plus démocratisés que sont iOS et Android va rendre son acquisition quasi indispensable pour les joueurs en manque de bon titres sur mobile.

GoldenEye – Source Mod

Pourquoi personne ne m’a prevenu ?

J’ai découvert récemment l’existence d’un mod multijoueur online GoldenEye se basant sur le SDK Source.
Si vous êtes nostalgique de l’époque N64 et regrettez les parties endiablées de GoldenEye en split-screen sur une portion d’écran équivalente à un écran de calculatrice, alors dépêchez-vous de télécharger ce truc.

Goldeneye2

Ah qu’il est loin le temps où on attendait dans le conduit d’aération de Facility qu’un ennemi débarque dans les chiottes pour récupérer le KF7 Soviet.

Goldeneye3
Dans ce mod, tout est reproduit à l’identique : de l’intro du jeu au passage secret de la corniche de Complex en passant par les massacres au Klobb (dite l’arme la moins puissante de l’histoire du Jeu Vidéo).
Vous retrouverez tout dans même état que lorsque vous avez mis la N64 au placard il y a maintenant un peu plus de 10 ans.
Mais ce n’est pas tout, on y trouve en plus certaines cartes remixées bien sympas, mais aussi des maps inédites qui sont issues du mode solo du jeu original.

Bref, si un réglement de comptes entre potes est nécessaire, rien de tel qu’un petit YOLT (You Only Live Twice) au Golden Gun sur ce GoldenEye Source !

Pour ceux du fond qui dormaient ou qui auraient oublié ce jeu, voici une petite vidéo décalée du JoueurDuGrenier qui ne fera pas de mal.

FTL: Faster Than Light

FTL: Faster Than Light est un jeu de startégie sorti en 2012 sur PC.

Vous êtes le capitaine d’un vaisseau qui doit échapper à la méchante alliance afin de ramener des infos ultra-précieuses à la base (classique).
Il n’y a pas beaucoup de narration, néanmoins le principe du jeu n’est pas sans rappeler la série Battlestar Galactica.

Votre vaisseau se déplace de saut en saut, et vous ne savez pas à l’avance ce qui se trouve à votre arrivée : ennemi, boutique, soleil,… Il faut à chaque fois attendre que le moteur se charge pour réaliser le prochain saut, ce qui vous expose à ces potentiels dangers.
Souvent, c’est le combat qui s’impose.

ftl-faster-than-light2
 
Différentes stratégies alors sont envisageables :

  • Bourrinage : viser les boucliers et les armes ennemies en espérant que cela suffise.
  • Téléporter une partie de l’équipage dans le vaisseau ennemi et tuer les membres de l’équipage adverse.
  • Casser le système d’oxygène du vaisseau adverse.

 
Au début du jeu, les combats sont plutôt simples du fait de la faiblesse des ennemis, mais ça tourne au vinaigre rapidement dès lors que les équipages ennemis commencent à se téléporter chez vous et à tout casser.
Vous progressez également en achetant des nouvelles armes et autres jouets, en plus d’autres membres qui peuvent rejoindre votre crew.

Les différents membres de l’équipage sont contrôlables depuis une vue du dessus où chaque compartiment du vaisseau est observable. Ceux-ci sont réservés à différents éléments et appareils, tels que les armes, les moteurs ou les boucliers. Au fur et à mesure du jeu, votre équipage progressera. Ils travailleront plus vite et vous gagnerez en efficacité.
Il y a différentes races qui ont des avantages et des défauts, donc il est important de bien choisir selon la stratégie globale adoptée en fonction de l’équipement du vaisseau.

Les mécanismes de jeu sont assez simples à comprendre (expliqués en détails dans le tutoriel), mais la difficulté réside dans les périodes de stress pendant un combat où il y a pas mal de trucs à gérer en même temps. Pour ça, il faut éviter d’abuser de la pause. Pas évident !

Le jeu est top, n’hésitez pas.

Pour des explications en images, voici une vidéo de gameplay réalisée par les youtubers thefantasio974 (encore une fois) et boblennon.

Sound Shapes

Disponible en téléchargement sur le Playstation Store (une démo est d’ailleurs disponible), Sound Shapes est un jeu de plateformes musical bien sympa.
Le joueur dirige une petite boule qui colle à certaines surfaces. Il parcourt le niveau composé de tableaux et ramasse différents objets qui constituent des notes venant s’ajouter en harmonie à la musique ambiante.
Chaque album comporte des éléments de niveaux qui leurs sont propre (ennemis, textures,…) et des environnements musicaux ultra-variés.

 
On regrette la durée de vie un peu faiblarde : il y a 5 albums de 3 à 5 chansons, mais elle sont tops (surtout les albums de Deadmau5 et Beck).
On retrouve aussi un éditeur de niveaux bien foutu qui donnera un bel os à ronger aux plus créatifs.

Sound Shapes est une petite perle.

Hotline Miami

Donc déjà, le jeu commence sur un écran titre écrit en Russe, puis, après avoir cliqué sur « New Game »,  un mec barbu dans une cave nous apprend comment tuer un mec depuis une vue du dessus, un peu à la GTA avec une ambiance qui me fait penser à celle de Pulp Fiction.
Assez cash comme gars.

Après avoir explosé la tête à coups de batte de baseball de pauvres innocents, nous faisons la rencontre d’un… cheval (?) qui nous raconte des trucs sans queue ni tête. Ses propos seront appuyés par ses amis « hibou » et « poulet ».
Sans aucune raison apparente et de retour à l’appartement, on décroche au téléphone et un message nous informe que notre commande de cookies est arrivée.
Une fois sur les lieux, il faut évidemment choisir son masque – et le carnage peut enfin commencer.

Vous l’aurez donc compris, Miami Hotline est un jeu fait par des fonscars pour des fonscars.
Si toutefois vous ne feriez pas partie de cette catégorie de personnes, sachez que la soundtrack du jeu complétement malade vous permettre d’atteindre des états de transe avancés, et ce, sans faire appel à diverses substances.

Pour plus de détails, je vous renvoie vers la vidéo du youtuber et « twitcher » IncredibleOrb :

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=UHPsYTEj2oY]

 

Bon bourrinage !